Accueil >ACTU >Dans les médias

« Amadeus est un investissement stratégique »

Interview de Jean-Cyril Spinetta, président d’Air France dans La Tribune du 8 avril 2004

jeudi 15 avril 2004, par Bureau national .


Quel est le rôle de votre système d’information dans les alliances ?

  • C’est le nerf de la guerre. Pour que le traitement d’un passager soit sans couture, il faut qu’il y ait une totale fluidité des systèmes d’information des différents acteurs. C’est le cas également des systèmes de miles. Si on veut que les miles acquis sur Delta puissent être utilisés sur Air France ou Korean Air Lines, il faut un système compatible. Il faut aussi que le dossier d’un client qui voyage sur Air France soit accessible par nos partenaires. C’est facile à dire mais plus compliqué à faire. On peut même se demander s’il ne faut pas que les alliances se dotent de plates-formes informatiques communes.

Allez-vous fusionner les systèmes d’information d’Air France et de KLM ?

  • Un des points clefs de cette fusion, qui maintient deux marques distinctes, est de rendre nos systèmes totalement transparents pour nos clients respectifs. Nous avons chiffré les synergies informatiques à 65, voire 70 millions d’euros. Nous allons essayer de les atteindre, mais l’axe prioritaire, c’est la fluidité du système d’information pour nos clients.

Etes-vous satisfait de votre investissement dans Amadeus ?

  • Air France est un actionnaire de référence d’Amadeus. Nous considérons que notre participation conserve un caractère stratégique. De plus, Amadeus est très rentable. C’est à la fois un système à disposition des agents de voyage pour vendre des billets mais aussi un outil pour gérer les inventaires. Amadeus possède ce double visage de fournisseur de solutions pour les agents de voyage et pour les compagnies aériennes. C’est donc un investissement stratégique pour nous.

Infos complémentaires SUD Aérien :

SAS est déjà sorti du capital et Lufthansa a récemment réduit sa participation de 18,3% à 5,1%. Les deux principaux actionnaires sont désormais Air France et Iberia qui détiennent respectivement 23,4% et 18,3%.

Le désengagement de Lufthansa a pesé sur le cours d’Amadeus, au contraire les déclarations du patron d’Air France profitent aujourd’hui au titre qui s’affiche en hausse de 2,3% à 4,92 euros.

Grandes manœuvres entre Amadeus et ses partenaires
Le 1er octobre 2003, Amadeus et IBM ont officialisé une alliance stratégique visant à répondre aux défis des refontes d’infrastructure liées à la recherche de compétitivité des compagnies aériennes.

Amadeus développe actuellement « New gen », une application d’inventaire (gestion des vols et remplissage des avions) et l’enregistrement des passagers (Departure Control System, DCS), facturation à l’acte. Les compagnies devenant clientes de ce système d’Amadeus verront ainsi transformer les coûts fixes d’un systèmes en propre par des coûts variables d’une prestaion. British Airways, Qantas et Finnair devraient l’utiliser d’içi 2 à 3 ans. Amadeus espère bien qu’Air France - KLM seront les prochaines compagnies clientes vers 2008-2010. La déclaration de J. Cyril Spinetta à la Tribune montre bien qu’Amadeus n’a pas à s’inquiéter.

Dans ce cas, que deviendront les salariés d’AF et de KLM qui travaillent sur les logiciels Gaetan-Alpha3 pour AF et Codeco pour KLM ?

Voir en ligne : La Tribune du 8 avril repris dans les infos internes Air France

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Dans les médias
Pas d'autres articles dans la rubrique Dans les médias
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0