Accueil >Sections >Toulouse Escale

J.C SPINETTA NOUS A RECU VENDREDI 2 AVRIL :

OUVERTURE DU DIALOGUE AU RECETTES COMMERCIALES POUR RAPATRIER DES ACTIVITES SOUS-TRAITEES.

TOULOUSE AVEC 2050 EMPLOIS, SERA TOUJOURS LE SECOND POLE D’EMPLOIS AIR FRANCE APRES PARIS

dimanche 4 avril 2004, par SUD Aérien 31 .


Le communiqué de SUD Aérien du 10 mars repris dans l’article de la Dépêche du Midi du 16 mars, a agi comme un électro-choc : SUD Aérien annonçait clairement les pertes d’emplois Air France à Toulouse où nous menaient les projets des Directions dans 3 ans.

SUD Aérien ne pouvait accepter cela sans réagir d’autant que les hiérarchies commençaient à exercer des pressions sur les salariés pour les inciter à la mobilité vers Paris voire des départs « volontaires ». Nous ne pouvions pas laisser les salariés aussi désespérés. Il fallait retrouver une combativité pour conserver les emplois à Toulouse.

Seules les batailles non menées sont perdues d’avance.

Pour SUD Aérien, il est hors de question d’accepter de faire remonter sur la région parisienne des emplois et des salariés décentralisés il y a 10 ans. Si la Direction en doutait encore (elle a la mémoire courte !), aujourd’hui c’est clair.

Maintenant que nous avons dit que nous refusions ces suppressions d’emplois, il reste à la direction des recettes Commerciales d’ouvrir le dialogue pour rechercher toutes les solutions possibles au sein de la DRC ou au sein de la Direction Générale des Affaires Financières pour garantir les emplois actuels.

SUD Aérien ne refuse pas l’évolution des techniques ou des organisations mais ces évolutions doivent permettre le développement des activités donc générer de nouveaux emplois et être un progrès social et se traduire par des requalifications de postes, des améliorations des conditions de travail.
Le progrès doit être partagé par tous !

L’émotion suscitée par le communiqué SUD Aérien et les informations complémentaires d’autres syndicats a amené le PDG, Jean Cyril SPINETTA a recevoir une délégation intersyndicale des 3 sites toulousains d’Air France lors de l’inauguration du centre industriel à la Croix du Sud à Blagnac- Aéroconstellation.

  • Il a garanti le maintien de 500 emplois à la Croix du SUD (ils sont 600 aujourd’hui) mais il faudra embaucher pour compenser les départs à la retraite)
  • Il a confirmé qu’AF n’assisterait plus les compagnies assistées mais maintiendrait l’assistance des compagnies franchisées qui sont des filiales du groupe AF.
  • Il a confirmé le maintien des 90 emplois de la VAD TLS mais que les métiers évoluaient avec le développement des ventes par Internet.
  • Pour les Recettes Commerciales dont il connaissait moins les problèmes, il fallait compenser les pertes d’activités en rapatriant des activités sous traitées.

Nous verrons mercredi 7 avril, lors de la présentation du projet « compétitivité+ » de M. Dillies si ce dialogue peut être constructif et ouvre des perspectives positives pour les salariés.

SUD Aérien restera vigilant pour maintenir à Toulouse le nombre d’emplois décentralisés.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Toulouse Escale
Pas d'autres articles dans la rubrique Toulouse Escale
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0