Accueil >ACTU >Tracts nationaux

MOBILISONS-NOUS CONTRE L’EXTREME-DROITE
ET LA REGRESSION SOCIALE !

L’extrême droite est donc au second tour des élections présidentielles !

jeudi 25 avril 2002, par Bureau national .


Plusieurs millions de salariés ont porté leur suffrage sur Le Pen, un candidat qui promet pourtant de s’attaquer encore plus aux acquis sociaux et aux droits des travailleurs. Des millions d’autres salariés n’ont pas voulu renouveler leur vote pour des partis de gauche qui ont, ces dernières années, abandonné tout projet social d’envergure et de lutte contre les inégalités. Cela confirme la nécessité du combat que mènent SUD Aérien et Solidaires  , au sein des entreprises comme de la société, pour la justice sociale et la redistribution des richesses !

Il faut rappeler les régressions sociales de ces dernières années :
Les politiques libérales menées par les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, ont favorisé la seule logique du profit capitaliste. Cela a conduit à :

  • Un accroissement constant de la précarité ces deux dernières décennies : la proportion de salariés précaires a atteint, en 2001, celui de 1984. Cette précarité affecte principalement les femmes et les jeunes faiblement diplômés, des centaines de milliers de mal-logés et des dizaines de milliers de SDF, plus de 4 millions de personnes réellement sans emploi,
  • La multiplication des plans de licenciements dans les entreprises, sans que le gouvernement n’intervienne en faveur des salariés ; les 35 H sans compensation salariale, avec plus de flexibilité et de dégradation des conditions de travail pour des centaines de milliers de salariés dans les PME,
  • La mise en œuvre (plus ou moins aboutie) des projets de régression sociale du patronat : privatisation et démantèlement des services publics, remise en cause des grands systèmes solidaires   par répartition : sécurité sociale, retraite …
  • L ’accroissement des inégalités alors qu’une minorité continue de s’enrichir et que l’impôt sur les sociétés ne cesse de baisser depuis 20 ans ( de 50% à 33 % ) comme celui sur les « grandes fortunes » qui n’est qu’une plaisanterie pour les riches.
    Sur les grands dossiers récents, les programmes de Jospin et de Chirac présentaient trop de convergences pour mobiliser un électorat populaire. Lors du sommet des chefs d’Etat à Barcelone en mars, tous les deux ont accepté l’accélération de la libéralisation de l’Energie ( privatisation d’EDF) et la retraite par capitalisation avec le report de l’âge moyen de départ à la retraite à 63 ans, au lieu de 58 ans aujourd’hui en France. Pire, les principaux candidats et les médias n’ont fait qu’agiter le thème de l’insécurité en prenant, comme boucs-émissaires, les immigrés et la jeunesse. En ne proposant en seules réponses que l’exclusion et la répression, ils ont évidemment favorisé celui qui, sur ce terrain, propose les solutions les plus réactionnaires et fait de ces thèmes son « fond de commerce ».
    SUD Aérien appelle à faire barrage à l’extrême-droite et à tout mettre en œuvre pour que le score de Le Pen soit le plus faible possible au 2e tour ! Mais, nous devons aussi continuer à nous mobiliser face au programme de la droite qui, comme l’extrême-droite, reprend l’essentiel du projet anti-social du MEDEF   ! Il appartient au mouvement syndical et à l’ensemble des mouvements sociaux, de préparer les mobilisations futures pour défendre les droits des salariés, des chômeurs et des précaires, pour présenter un véritable projet de société solidaire, qui n’est pas celui du patronat, ni celui de la droite, de l’extrême droite ou du social libéralisme.
    Nous vous appelons tous et toutes à manifester massivement contre l’extrême-droite notamment le samedi 27 avril et le mercredi 1er mai, pour nos revendications et pour construire un front social qui redonne l’espoir !

Le milliardaire LE PEN et LE FN socialement à gauche ? ... NON !


Socialement, économiquement
et nationalement d’extrême-droite !

En 1976, il hérite de la fortune du roi du ciment
Lambert. Le Pen n’a pas changé, il a toujours été
raciste, admirateur de Pétain et du troisième Reich !
Il a juste adapté son discours pour se présenter
comme l’unique défenseur des ouvriers et des sans

  • grade, ce qui constitue un énorme mensonge.
    On n’a jamais vu le Front National défendre les droits
    des travailleurs, ni dans la rue ni dans les entreprises.
    En réalité, il roule pour les patrons !
    Le Pen, candidat anti-social au service du patronat et des classes les plus réactionnaires et les plus conservatrices !
    NON ! Le Pen n’est pas le candidat des ouvriers et chômeurs, mais celui des patrons :
    le véritable programme du Front National et du candidat Le Pen consiste réellement à :
  • Privatiser l’ensemble des services publics !
  • Remplacer la sécurité sociale par des assurances privées et confier la retraite par capitalisation aux fonds de pensions ( largement dominés par les fonds américains ) !
  • Ne plus fixer de limite d’âge au départ à la retraite !
  • Limiter progressivement le droit de grève voire le supprimer totalement !
  • Supprimer les 35 H et, progressivement, toute législation sur les horaires de travail.
    NON ! Le Pen n’a pas de programme économique en faveur des classes populaires : la suppression progressive des impôts sur le revenu qu’il annonce signifierait simplement la disparition totale de l’ensemble des services publics ( santé, éducation, transports, énergie, justice, police ) : ce serait alors la jungle où les classes sociales les plus riches défendraient leurs intérêts grâce à des mercenaires privés, simple retour en arrière de quelques siècles !
    NON ! Le Pen n’est pas un démocrate, il est misogyne, homophobe, raciste : son projet de société consiste à renvoyer les femmes au foyer, à leur interdire l’IVG, à restreindre les libertés publiques, à réintroduire les bagnes et la peine de mort.
    NON ! Le Pen ne propose rien pour supprimer la véritable insécurité sociale  : celle générée par le chômage et la pauvreté, les contrats précaires et les salaires au dessous du SMIC pour des centaines de milliers de jeunes sans réelle qualification, celles des cités poubelles sans avenir … « L’invasion » des travailleurs immigrés est un mythe ; ce ne sont certainement pas eux les responsables du chômage et des licenciements massifs : au contraire, ils subissent de plein fouet la pire exploitation patronale en effectuant les boulots les plus difficiles et les moins bien payés !
    OUI ! La surenchère de Le Pen sur l’insécurité a été relayée par les principaux candidats et par les journaux télévisés. La Droite l’a reprise à son compte, sans complexe, alors que la Gauche s’est laissée enfermer dans le thème de la tolérance zéro (un slogan démagogique importé des USA … avec les résultats que l’on connaît dans ce pays !). En fait, la Gauche a repris comme réponse la seule répression et a abandonné tout projet politique ambitieux de prévention et d’éducation, tout projet de suppression des inégalités sociales et économiques, tout projet de rénovation urbaine et de développement des services publics dans les quartiers défavorisés.
    Combattre l’insécurité sociale, c’est d’abord lutter frontalement contre les inégalités, c’est redistribuer les richesses, c’est agir pour plus de justice sociale et de solidarité !
    RDV le 27 avril et le 1er mai : 15h République (angle de la rue du temple)

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux
Mots-clés

Sur le Web

Il n’y a pas de site à cette adresse

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0