Accueil >Sections >Corsair

Titularisation PNC : méthodes spin doctor !!!

vendredi 5 décembre 2003, par SUD Aérien CORSAIR .


Cet après midi à Corsair, se tenait une réunion (bi-annuelle) sur les titularisations. Alors que notre flotte se prépare à integrer dès lundi un Airbus 330 de la Compagnie Air Luxor (PNC   CRL) et un Boeing 747-400 (avion supplémentaire) en juin, la direction propose, dans sa grande générosité de titulariser 12 PNC   (peut être 15), 7 C/C et 4 CCP.

Concernant les PNC   saisonniers, l’ensemble des organisations syndicales demandaient la titularisation de toute la promotion 2000, soit 61 personnes. Rappelons que la plus part d’entre eux, sont présents dans l’entreprise depuis plus de trois ans et demi...

Les arguments de la direction sont du type : « ça ne marche pas mal, mais c’est pas super... » alors que Corsair va annoncer les meilleures résultats de son histoire. C’est ça le spin ! Cela consiste en gros à analyser une situation (santé de l’entreprise pas super), faire et dire de cette analyse que c’est la vérité, et donc, adapter les décisions qui vont bien (peu de titularisation puisque pas super), etc...

Nous réfutons cette analyse ;
nous dénonçons la méthode !

Nous vous invitions à consulter notre dernier tract du 27 novembre 2003 et en particulier sa dernière partie, relative aux rapports de l’expert comptable, concernant les résultats du premier semestre 2003 et les prévisions du second et dans lequel on peut lire : « Malgrès une conjoncture particulièrement exécrable, notamment marquée en France par la baisse de l’activité touristique et des dépôts de bilans en chaînes, Corsair dégagera en 2003 les meilleurs résultats de son histoire ».


La vérité, c’est qu’on a jamais fait mieux !

La vérité, c’est que l’ensemble des salariés Corsair ont répondu présent lorsque il a fallu remonter les manches pour répondre à l’augmentation de l’activité, alors que 6 mois avant, on nous annonçait un plan social (méthode spin, lui aussi !!!) en pleine saison, suite à la chute en bourse (-50%) de l’action TUI et uniquement à cause de cela !!!

La vérité, c’est que sans les saisonniers, Corsair ne vit pas

La vérité, c’est que la Direction ne joue pas le jeu, ne respecte pas les règles fixées par le Code du travail et le Code de l’aviation civile, notamment par l’utilisation abusive de contrats de remplacements.

En conséquence, Sud Aérien usera de tous les moyens légaux à dispositions afin de faire valoir ce que de droit :
Un nombre de titularisation en rapport réel avec notre activité basse saison !!

Nous aurons donc l’occasion d’en reparler...

P.-S.

Important : nous demandons à tous les saisonniers ayant « bénéficié » d’un contrat de remplacement, de prendre contact avec nous. Nous vous rappelons que nous avons un devoir de confidentialité envers tous.

Sur le Web

  • SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

    Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0