Accueil >Dossiers >TRANSPORT AERIEN

Transport aérien : La guerre des promos fait rage

Desserte de La Réunion

lundi 29 septembre 2003, par SUD Aérien CORSAIR .


Avec un vol aller-retour Réunion - Paris à 512,50 euros (soit un peu plus de 3 000 F) en février/mars 2004, Nouvelles Frontières et Corsair emboîtent le pas à Air France en mettant la barre tarifaire un poil en dessous. Un bémol toutefois : pour accéder à ces tarifs, il faut pouvoir s’affranchir des périodes de pointe.

En année pleine, l’axe Réunion - métropole totalise 1 250 000 sièges. Pour les quatre compagnies aériennes, Air France, Corsair, Air Austral et Air Bourbon, qui se disputent le marché, la chasse aux passagers en basse saison est désormais ouverte.

Elle s’annonce d’autant plus difficile qu’alors que l’offre a substantiellement augmenté - la disparition d’Air Lib a été largement compensée -, la demande marque le pas. Alors que depuis quinze ans, le trafic Réunion - métropole était en moyenne en progression de 9%, il recule.

Pour séduire le candidat au voyage, les compagnies alignent les promotions pour le début de l’année prochaine, période traditionnellement creuse après le rush des départs en vacances de la fin décembre. Air France avait ouvert le bal. Du 21 janvier au 25 mars, le billet Réunion - Paris est proposé à 535,50 euros, sans surcoût pour six destinations de province.

Sur les 10 585 sièges mis en vente entre le 16 et le 18 octobre, 4 391 ont trouvé preneur dès la première semaine. A partir du 31 octobre et pour les deux premiers tarifs de la compagnie nationale, Nice, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Strasbourg et Toulouse sont proposés au même prix que Paris.
La riposte de Corsair ne s’est pas faite attendre. Elle est ciblée sur les mois de février et mars. Nouvelles Frontières propose pendant cette période un aller-retour Réunion - Paris à 512,51 euros (TTC), le Lyon est affiché à 619,63 euros et le Marseille à 626,28 euros.
Les billets doivent être achetés entre le 24 septembre et le 15 novembre. Corsair dame le pion à Air France sur Paris, mais fait beaucoup moins bien sur la province. A titre de comparaison, Air Austral propose en février un aller-retour à 657,51 euros, hors promotion, et Air Bourbon, dont le tarif est de 998 euros, propose en février un billet à 648 euros.

Un aller-retour à un peu plus de 3 000 F même en février/mars, il y avait longtemps que cela ne s’était pas inscrit dans le paysage aérien réunionnais. Si Corsair, championne de la modulation de l’offre, habituée à augmenter la voilure avec le Boeing 747 300 et à la réduire en mettant en ligne l’Airbus A 330 200, anticipe ainsi de telles réductions tarifaires. Il est clair que l’ensemble des compagnies aériennes redoutent le spectre de la surcapacité. Il ne serait pas étonnant que Air Bourbon, qui suit mais beaucoup plus timidement, et Air Austral, entrent aussi dans la course aux offres alléchantes. Ceux qui peuvent se permettre de voyager en dehors des périodes de pointe s’en réjouiront.

Source : clicanoo.com

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

TRANSPORT AERIEN
Pas d'autres articles dans la rubrique TRANSPORT AERIEN

Sur le Web

  • SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

    Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0