Accueil >Sections >Orly Escale

DETENDEZ VOUS, FUMEZ UN PETARD ... du 14 juillet

lundi 21 juillet 2003, par SUD Aérien Orly Escale .


Selon les chinois, les pétards tirés pendant les fêtes sont sensés chasser les démons. Le 14 juillet, tout le monde a le droit de s’éclater. Tout le monde.. , sauf les assistants de Piste d’Air France ! Donc, le 14 juillet, un joyeux luron a balancé 2 ou 3 pétards en zone B, histoire de se détendre. Dans la rigolade généralisée, un chef de quart, toujours le même, n’a pas apprécié cet « outrage hiérarchique ». l’affaire aurait pu en rester là mais c’était sans compter sur l’arrivée du nouveau chef de service et sa volonté de montrer qu’il est un vrai chef.
Plainte auprès de la PAF, main-courante à la gendarmerie, convocation par la hiérarchie de 6 assistants présents mais pas responsables, menaces de sanctions…toute la stratégie de M. Chaumet et de sa hiérarchie cherche à dramatiser l’incident et à en faire une affaire d’état (normal, le 14 juillet !).

La sécurité aurait mise en cause ? De qui se moque-t-on ? Entrées et sorties (y compris issues de secours) de la zone obstruées par des tapis-bagages et des containers, absence de passages cloutés à la sortie des zones, état lamentable des charlattes et des zones, travail à + 40° dehors, émanations de kérozène…Si on veut parler de la sécurité, qu’on reprenne les interventions de SUD Aérien au CHSCT, il y a matière et qu’on traite les problèmes.

Non, le fond du problème n’est pas là, Chaumet veut sanctionner pour faire un exemple et faire pressions sur les autres assistants. Ca tombe mal et il devrait comprendre que, dans le contexte de sous-effectif et de conditions de travail très pénibles, il devrait laisser la cocotte-minute décompresser un peu de temps en temps. On n’est pas à l’armée !

C’est pour cela qu’en dehors du ridicule de la situation, nous prenons tout de même cette affaire très au sérieux : 6 personnes sont accusées et menacées de sanctions alors qu’elles ne sont coupables de rien et que la hiérarchie est d’ailleurs incapable d’apporter les preuves de quoi que ce soit. Elles ont le choix soit de dénoncer leur petit camarade soit elles se prendront une sanction : c’est scandaleux et nous devons réagir pour arrêter ce genre de répression !
C’est pourquoi, si nos collègues devaient être convoqués pour une sanction, nous déclencherons un mouvement de grève aussitôt et sur notre lieu de travail. A bon entendeur, salut !

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Orly Escale
Pas d'autres articles dans la rubrique Orly Escale

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0