Accueil >ACTU >Communiqués de presse

Communiqué de presse du 22 août 2014 - Réaction face au virus Ebola

lundi 25 août 2014, par Bureau national .


A la différence de la majeure partie des compagnies aériennes (dont British Airways, Emirates et Air Kenya), Air France continue à desservir le Sierra Leone, la Guinée et le Nigeria. Pourtant, les risques sanitaires sont considérables, le développement fulgurant de l’épidémie de fièvre Ebola ayant déjà touché plus de 2000 personnes dont 50% de cas mortels.
En continuant la desserte de Freetown, Lagos et Conakry, la compagnie fait courir un risque réel aux passagers et aux équipages et ne respecte pas le principe de précaution.
Les mesures prises (kit Ebola, thermomètres et questionnaires) semblent bien dérisoires.

Dans plusieurs régions du monde, la compagnie prend l’habitude de faire courir des risques inconsidérés aux équipages : la suspension tardive du survol de l’Ukraine, le maintien de la desserte de Tel Aviv malgré la situation de guerre maintenue par Israël contre la population de Gaza, et la desserte de trois pays africains touché par Ebola.

Comme plusieurs autres syndicats d’Air France, Sud Aérien demande à la Direction de la compagnie de suspendre les rotations pour ces trois pays, et encourage les PNC   à faire valoir le « nolontariat » sur ces destinations. Les PNC   d’Air France n’ont pas à mettre leur vie en péril pour suivre les intérêts commerciaux d’Air France et les intérêts diplomatiques du gouvernement français.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Communiqués de presse
Mots-clés

Sur le Web

Il n’y a pas de site à cette adresse

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0