Accueil >Sections >PNC Air France

APRES TRANSFORM 2015…PERFORM 2020 : DES AVIONS PLEINS ET UNE DIRECTION AVIDE !

mardi 5 août 2014, par SUD Aérien PNC .


Face à la pression de notre Direction, l’UNSA  , FO/SNPNC   et l’UNAC   avaient pris la responsabilité en mars 2013 de signer notre nouvel Accord Collectif et donc d’appliquer le nouveau projet d’AF : « Transform 2015 ».

Nos dirigeants n’auront pas manqué d’imagination, de multiples manipulations pour nous faire croire qu’AF allait déposer le bilan et faire faillite !

Un vent de panique s’était donc emparé des salariés qui pensaient se retrouver au chômage…mais deux ans après qu’en est-il ?

JPEG - 36.3 ko

Dès février 2012, nous étions la seule organisation syndicale à clamer haut et fort que le but de cette habile communication était de faire peur pour que tous les salariés adhèrent à ce plan qui n’avait été créé que pour revenir sur nos acquis…jours de congés en moins, TSV alarmants, réductions des compo-peq, augmentations des charges de travail à bord , gel des salaires, des délais de prévenance pour les journées AEM et les journées joker etc.

Notre population a payé un lourd tribu…nous travaillons maintenant avec des règles d’utilisation lamentables que l’on soit sur les Bases, le CC  , le MC   ou le LC   dignes d’une low-cost.

Nous ne sommes plus en mesure d’assurer des règles de sécurité dignes de ce nom et sommes en proie à une fatigue dangereuse et à une flexibilité accrue d’autant plus que nos activités « collent » au plus près de la Prod.

Avoir une vie personnelle semble un détail pour notre Direction à présent.

Il y a quelques jours, AF a sorti les résultats du premier semestre et pour ceux qui en douteraient encore notre compagnie n’est pas en train d’agoniser bien au contraire et ce qui était sorti comme une « vérité vraie » n’est aujourd’hui plus valable !

En 2012, A. de Juniac se répandait dans un discours alarmiste et ne cessait de répéter :« nous sommes dans LA CRISE, la dette est insupportable et,nos avions, même pleins, perdent de l’argent,les low-cost et les compagnies du Golfesont en train de nous asphyxier ».

Résultat : des accords revus à la baisse…des milliers d’emplois PS/PN en moins…une véritable casse sociale !

A peine 2 ans plus tard, les chiffres restent les mêmes mais la communication change puisqu’il faut bien justifier l’efficacité du plan Transform.

Pourtant, la dette nette est de 5,41 milliards d’euros au 30 juin 2014 soit 120 millions d’euros de plus qu’au 30 juin 2013.

Cela prouve simplement que cette dette n’était pas plus insupportable hier qu’aujourd’hui, car elle reflète simplement le flux permanent des emprunts et es remboursements.

Elle a permis à AF d’agiter l’épouvantail pour faire croire que « nous allions mourir ». Pourtant, 6 milliards pour AF/KLM, c’est une charge identique à un crédit de 10000 euros pour un couple qui gagne 40000 euros par an…aux taux actuels et sur 15 ans, cela fait 80 euros par mois !

Le Groupe va donc bien, le trafic a augmenté de 2,5% par rapport au 1er semestre 2013 et AF/KLM est en tête des compagnies aériennes (qu’il n’a jamais quitté d’ailleurs) et notre Direction table sur 5% de croissance du trafic par an .

Les reculs sociaux d’aujourd’hui assurent les profits financiers de demain…car ces blocages de salaires, ces suppressions d’emplois, ces conditions de travail inacceptables vont dégager dans les années à venir, des profits financiers pour les investisseurs et les actionnaires.

D’autant plus qu’en 2013, A. de Juniac et ses amis ont réussi à faire baisser la masse salariale de 180 millions alors que dans le même temps, le PDV a coûté 183 millions.

Pour le 1er semestre 2014, la baisse de la masse a été de 152 millions alors que le PDV a coûté 144 millions.

Avec l’aval et la signature de certaines organisations syndicales, nous allons financer ces profits …les fameuses actions « gratuites » ne remplaceront jamais les centaines d’euros perdus et les conditions d’utilisation lamentables que nous subissons !

Depuis 2012, nous ne cessons de dire que Transform n’est pas un plan de sauvetage mais bel et bien un nouveau modèle économique.

Ne croyons surtout pas, comme dans toutes les grosses entreprises, que la Direction du Groupe va désormais cesser ses attaques contre nous…ce nouveau plan de croissance « Perform 2020 » va faire passer de nouvelles attaques antisociales.

D’autant plus, qu’à la suite du rapport Guérin, les PNC   des Bases Province et d’Orly vont continuer à subir une pression et une flexibilité de plus en plus forte.

AF va donc continuer à agiter la menace du passage chez HOP ou Transavia pour qu’ils acceptent de nouvelles dégradations d’utilisation.

En septembre, vont être annoncées de nouvelles mesures qui auront pour but de continuer à nous plonger dans la terreur et la précarité avec des conditions de travail et de sécurité déplorables…et ce grâce aux syndicats signataires de notre dernier Accord Collectif. Cautionneront-ils aussi Perform 2020 en acceptant de nouvelles dégradations ?

Nous n’avons aucune raison d’accepter de tels projets quand M. de Juniac pourrait lui, toucher ses 600000 euros de part variable en 2014.

Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0