Accueil >Sections >PNC Air France >TRACTS

Suite au succès de notre action juridique contre la Note Bases Province,
Réponse à des courriers de PNC basés TLS.

jeudi 31 octobre 2013, par SUD Aérien PNC .


Nous avons depuis une semaine reçu quelques mails venant de PNC   basés TLS.

Le contenu de ces mails étant quasiment identique, nous pensons possible de faire une réponse identique, servant ainsi de réponses à d’autres mails similaires que nous pourrions recevoir dans les prochains jours, et dans tous les cas de répondre aux préoccupations soulevées par nombre de PNC   Bases Province.

Nous assumons tout à fait la démarche juridique que nous, SUD Aérien, avons initiée dès la parution de la « note de service Bases Province » en octobre 2011.

Cette note était un coup de force de la Direction. Elle avait essayé d’imposer un accord dérogatoire pour les PNC   mutés dans les Bases. Elle avait échoué puisque, à l’époque, seule l’UNAC   était prête à faire voler en éclat l’ACG qui régissait l’ensemble des PNC  . Le projet d’accord était en effet un recul social d’ampleur qui dégradait les conditions de travail des PNC   : gel du CMT à 1, suppression des journées joker, dérogations aux règles de double activité, allongements des TSV,.....
Le but annoncé était pour 700 PNC   mutés dans ces bases d’augmenter notablement la productivité en attaquant les règles de rémunération et les conditions de travail des PNC  .

L’attaque était si manifeste que tous les syndicats PNC  , sauf un, refusèrent cet accord.

Ce coup de la direction n’était pas sans rappeler la méthode de Christian Blanc qui en 1995 avait imposé une double grille de rémunération et de carrière, payée 20% de moins : la B-scale.

Si nous avions pu faire casser devant un tribunal la mise en place de la B-scale, nous aurions aussi sûrement reçu quelques courriers de PNC   nous disant que c’était volontairement qu’ils avaient accepté ces nouvelles règles et que cela leur convenait très bien.
Même lorsque certains salariés sont prêts à accepter l’inacceptable, il est normal qu’un syndicat défende l’intérêt collectif de la profession. C’est ce qui a aussi été fait pour condamner CityJet et Ryanair pour ne pas avoir déclaré leurs salariés en France.

Car accepter que plus de 600 PNC   subissent ces reculs sociaux, même volontairement, cela aurait été ouvrir la porte à l’adoption de ces reculs pour tous les PNC  , volontaires ou non.

Malheureusement, la suite nous a donné raison là-dessus puisque l’ACG imposé aux PNC   depuis avril dernier reprend beaucoup de ces reculs.

Le chantage exercé aujourd’hui encore par la Direction est inacceptable : Elle veut faire croire que la compagnie ne pourrait survivre que si les PNC   des Bases acceptaient de travailler plus pour gagner moins .« je souhaitais apporter ma contribution au redressement de la compagnie », avons-nous lu dans un mail. Miraculeusement, la compagnie va être « redressée » dans les semaines qui viennent. Le Groupe, après avoir « failli mourir » va être bénéficiaire à la fin de cette année. Qui imagine que les centaines de millions d’écart dans nos résultats viendraient du « sacrifice » des PNC   Bases Province. Il suffira de regarder le montant de la masse salariale 2013 comparée à celle de 2012 pour voir qu’il n’y a pas encore d’économie réalisée sur celle-ci : ce n’est pas de là que viennent ces bons résultats. Mais qui imagine que la direction va pour autant revenir aux conditions de rémunération et de travail antérieures ? Personne, sauf quelques esprits crédules évidemment. Le but est de moins payer définitivement les salariés de la compagnie, de les aligner progressivement sur les salaires les plus bas du secteur : la Direction prend toujours l’exemple d’Easy Jet où les salaires représentent une part deux fois moindre des dépenses de la compagnie. Ce n’est donc pas d’une réponse conjoncturelle pour une mauvaise passe, d’une prétendue mauvaise santé d’Air France qu’il s’agit : Lufthansa et British Airways mènent depuis deux ans les mêmes attaques contre leurs PNC  .

Oui, nous avons voulu imposer que les PNC   Bases Province aient les mêmes règles de rémunération et les mêmes conditions de travail que les autres PNC   et que, comme tous les PNC  , ils soient régis par des accords et non pas des notes de Direction, modifiable du jour au lendemain. Cela risque-t-il d’entraîner la fermeture des Bases ? Il faudrait là aussi être bien crédule pour le croire. La plupart des lignes desservies existaient avant l’ouverture des Bases, elles existeront après notre victoire juridique. Et, par ailleurs, les règles dérogatoires des PNC   Bases Province n’empêcheraient pas demain que la Direction dise qu’il faut aller encore plus loin pour équilibrer les lignes.

En conclusion, notre seul tort est d’avoir défendu le droit à de bonnes rémunérations et de bonnes conditions de travail pour des PNC   dont certains étaient prêts à accepter les dégradations de celles-ci. Cela n’est ni la première ni la dernière fois dans l’histoire du syndicalisme. Dans beaucoup de secteurs professionnels, aujourd’hui en Europe, il faut imposer aux employeurs d’embaucher les salariés en respectant les conventions collectives alors qu’ils voudraient négocier « de gré à gré » des contrats de travail individuels ne respectant pas les règles collectives. La situation pour les Base Provinces est exactement la même.

C’est pour cela que nous allons signifier cette semaine la décision de la Cour d’Appel que nous venons de recevoir officiellement. Nous ne voulons pas d’un « nouvel accord Bases Province » comme le demande l’UNAC  , nous voulons simplement qu’Air France applique la loi et l’ACG à tous les PNC   qu’ils soient basés à Orly, Roissy, Marseille, Nice ou Toulouse. La convention collective PNC   stipule que tous les PNC   doivent être couvert par un accord concernant leurs règles d’utilisation et leur rémunération. Le seul accord existant est l’ACG. Il doit être immédiatement appliqué à tous les PNC  . Au cas où Air France tergiverserait dans les prochains jours pour ne pas appliquer l’ACG malgré l’arrêt de la Cour d’Appel, nous saisirions à nouveau la justice pour faire dire la loi.

Les délégués PNC   Sud Aérien

-------- Message original --------
Sujet : requête d une PNC   basée TLS
Date : Wed, 23 Oct 2013 17:47:11 +0200
De :
Pour : unsa  , snpnc  , sud aerien

A l’attention des délégués UNSA  , SNPNC  , SUD AERIEN

Chers collègues,

Je me présente. Je suis PNC   basée TLS, PNC   chez Air France depuis 1994.
Je suis sur la base TLS depuis son ouverture. Lorsque j’ai accepté la note de service qui nous régissait jusqu’à il y a quelques jours, je n’ai pas été contrainte à le faire. Je l’ai fait de mon plein gré et depuis dix huit mois maintenant, mes conditions de travail me conviennent parfaitement à une ou deux exceptions près.

Je l’ai fait fait pour deux raisons :
La première : les finances de notre entreprise n’étant pas très bonnes et très pérennes, je souhaitais apporter ma contribution au redressement de celle ci
La deuxième : j’y ai énormément gagné en qualité de vie

Il me reste au moins quinze ans à faire en tant que PNC   et je souhaite pouvoir les faire sur la base de Toulouse.
Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous demander en mon nom et au nom de très nombreux autres basés (pour pas dire tous !!!!!) de vous remettre à la table des négociations avec la direction afin de trouver un accord qui satisfasse tout le monde (PNC  , direction et syndicats ) et qui soit dans la légalité.

Ce n’est pas que pour notre population de PNC   que je parle mais aussi pour les PNT   et les personnels des escales

Qu’allons nous devenir si les bases ferment ?
Certes la direction a dit que les bases ne fermeraient pas mais elle n’a pas précisé avec quels personnels les vols seraient effectués.....
PNC   HOP ?
PNC   TRANSAVIA ?
PNT   HOP ?
PNT   TRANSAVIA ?
SOUS TRAITANCE AUX ESCALES ?

Afin de pérenniser de nombreux emplois, vous avez en tant que syndicats le devoir moral de vous remettre à la table des négociations et de trouver un accord.

En espérant comme beaucoup d’autres PNC   être entendue, j’attends de vos nouvelles à vous tous, via les tracts

(signature)

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

TRACTS
Pas d'autres articles dans la rubrique TRACTS
Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0