Accueil >Sections >DGI Air France

MAITRISE ET CADRE TECHNIQUES AERONAUTIQUES PAS CONTENTS DU TOUT !

vendredi 8 février 2013, par Bureau national , SUD Aérien DGI Nord .


Une vingtaine de salariés des BT/Engineering chantier avion sud (structure, Boeing, airbus, outillage) se sont rendus au building en délégation lundi 4 février. Ils ont été reçus par Mme Fursat, DRH de l’activité, et Mr Malavergne, responsable produits chantiers long et moyen-courrier.

Ils ont exposé les points suivants :

  • Etonnement devant le changement d’appellation brutal sur les feuilles de paie, sans aucune concertation ni justification. Technicien supérieur au lieu d’Agent de maitrise Aéro, Cadre Technique pour d’autres. Les salariés y voient un déclassement de leur emploi, symbole d’une non reconnaissance de leurs tâches et demain d’un blocage de leur carrière.
  • les feuilles de paie, le changement de calcul de l’ancienneté fait référence à un mini points CCNTA : le document de la DRH intitulé « guide manager », page 23 précise bien :
    • «  une prime d’ancienneté qui s’ajoute au salaire de base, calculée sur la base du coefficient de branche (CCNTA) du niveau d’emploi occupé  » !!!! Comment se fait-il que des salariés occupant le même emploi au bureau technique, se voient pour certains attribuer le coef 290 (les B4/B5), d’autres 295 (les B6), d’autres enfin 300 (les CTE) ?
  • le mini CCNTA est 300 pour les CTE, c’est donc que leur emploi est de niveau Cadre. Car la convention collective précise bien que le coef 300 correspond à l’emploi cadres, premier niveau. Comment se fait-il alors que le poste soit déclassé technicien supérieur ? par quelle baguette magique ? Et si l’emploi est cadre, tous ceux qui accomplissent les mêmes taches doivent être reclassés. A l’équivalent des Cadres C1-1.
  • La qualification de cadre technique et maitrise aéronautique est un acquis pour les salariés, correspondant à la qualification nécessaire, en plus du niveau BTS ou DUT pour accomplir sa tâche dans l’environnement complexe qu’est le transport aérien, avec ses exigences de sécurité et sa réglementation (Parts…) et dans une entreprise comme air France, avec là aussi le développement d’outils informatiques complexes.
  • Les agents ne comprennent pas non plus que celui qui fait de l’encadrement humain (AMDE, 23 pts) serait plus payé que celui qui fait de l’encadrement technique (TS, 14 pts). Ces deux expertises doivent être reconnues de façon égale, comme dans la CCNTA.
  • La DRH a laissé perdurer des situations dépassant les limites prévues (durée max du PTI deux ans) avec le risque de pertes dues au nouveau texte. Nous demandons que ces situations soient réglées rapidement en confirmant le succès de ces PTI puisque les agents effectuent le travail.
  • Les accès aux métiers de la maitrise aéronautique n’ont plus de règles, car l’accord régissant cet accès a été dénoncé en juin 2012, et va échoir en l’absence de nouvel accord en septembre 2013. La situation est donc très inconfortable pour les salariés qui ont moins de 5 ans dans le poste. Certains n’auraient que 3 points alors que les nouveaux nommés en N5 auraient 14 points ?
  • Enfin, last but not least, les agents ont demandé des vraies garanties quant à l’avenir des emplois Airbus avec la fermeture d’une chaine avion en juin 2013, puis de la deuxième en juin 2014. Et ceux qui travaillent sur Boeing sont aussi inquiets, car la même argumentation sur la sous-traitance de l’Airbus en Chine vaudra demain pour le B777. (on est toujours trop chers pour ceux qui veulent toujours plus de profits et ne regardent que la valeur de l’action…)

LA DIRECTION A PRIS BONNE NOTE, VA RÉFLÉCHIR ET NOUS RÉPONDRE !

Sur le Web

  • SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

    Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0