Accueil >ACTU >Tracts nationaux

COMMUNIQUE DE PRESSE 31 OCTOBRE 2012

MALGRE « LA CRISE », AIR FRANCE S’ENVOLE VERS LES PROFITS…
….EN ECRASANT SES SALARIES

mercredi 31 octobre 2012, par Bureau national .


Ce que dit SUD Aérien depuis des mois, contre vents et marées, est confirmé une nouvelle fois par les résultats que vient d’afficher Air France et confirmé par les marchés financiers

Le Groupe AF/KLM a, sur le troisième trimestre, un résultat d’exploitation positif de 506 millions d’euros, une progression de 27% par rapport à l’année dernière !!
Loin de perdre des parts de marché, le Groupe annonce une croissance de 5,8%, avant même les effets des contrats passés au Brésil, et de l’alliance avec Etihad/Air Berlin.

La fameuse recette unitaire (qui soit disant serait-mal-en-point-et-ferait-que-chaque-vol-enfonce-la-Compagnie-dans ses-dettes ) progresse encore de plus de 6% .
Le coefficient d’occupation bat de nouveaux records à 86%.

Comme d’habitude, le Groupe valse avec les millions tandis qu’elle impose aux salariés une perte importante de pouvoir d’achat et promet un salaire en berne dans les années à venir :

Depuis le début de l’année, les investissements se sont élevés à 1,98 milliards d’euros.

Le Groupe a fait baisser sa dette de 500 millions d’euros.

Si Air France met encore en avant une « perte » de 957 millions depuis le 1er janvier 2012, c’est bien parce que les financiers ont bien « chargé la mule » des comptes en provisionnant, sur la même période, 350 millions pour le PDV, 80 millions pour les retraites de KLM et 400 millions de rachat d’obligations OCEANE….et encore plus de 100 millions de réévaluation de la valeur de VLM.

Tous ces montages financiers visaient à afficher début 2012 des résultats financiers catastrophiques, faisant dire à certains que la Compagnie allait mettre la clef sous la porte, et justifiant pour quelques syndicats la signature des accords pourris de Transform 2015.

Miraculeusement, quelques mois après, tout va beaucoup mieux….Certains disent même que ce serait les premiers effets du plan.

Soyons sérieux, même si ce plan nous coûte aux salariés déjà beaucoup ( blocage des salaires et des avancements, mesures unilatérales sur les congés, horaires, blocage des embauches et dégradation rapide des conditions de travail des PNC  ), ses effets financiers ne se chiffrent pas encore à plusieurs centaines de millions d’économie et n’ expliquent pas les résultats actuels.

Par contre, AF/KLM réussit à avoir meilleure presse auprès des investisseurs et de la Bourse et la Direction compte bien que toutes les attaques qu’elle nous porte aujourd’hui lui procurent des sommes qu’elles pourra reverser tranquillement aux actionnaires.

Mais rien n’est réglé !! La Direction n’a pas encore réussi à faire signer Transform aux syndicats PNC  , et nous allons devant le Tribunal pour faire frapper de nullité l’accord Personnel au Sol, suite au passage de la CGC sous la barre des 10% de représentativité.

Dans tous les cas, ce sera à nous, salariés d’Air France, de nous mobiliser pour garder et récupérer tous nos acquis et nos emplois.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0