Accueil >Dossiers >Archives >PRIVATISATION

PRIVATISATION D’AIR FRANCE :

SPOLIATION DES CONTRIBUABLES ET DES SALARIES

actualisé au 31 mars 2003

mercredi 28 mai 2003, par Bureau national .


La sous-valorisation d’Air France va spolier :

  • les contribuables car le budget ne vendra pas à leur vraie valeur les actions Air France ;
  • les salariés dont les augmentations de salaires ont été limitées pour financer les investissements. Selon les premières estimations des analystes, la société Air France risque d’être valorisée à un montant inférieur aux investissements des 5 dernières années. Ce serait est un abus de biens sociaux, une véritable spoliation des salariés. Chaque mois, le travail de chaque salarié permet d’autofinancer plus de 1650 € d’investissements qui permettent le développement de la compagnie. Il n’est pas question de les brader à moitié prix !.

 Calcul de la valeur d’Air France au 31 mars 2003

Lors de l’ouverture du capital d’Air France en mars 1999,

  • la valorisation de la compagnie était de 2.778.759.998 € (198.482.857 actions à 14 €) soit 18.227.470.720 F.
  • L’endettement était de 2,195 milliards € (14,4 milliards F).

Depuis , Air France a toujours été bénéficiaire,

  • le niveau des investisements est très élevé : plus de 7 milliards €,( soit plus de 46 milliards F en 5 ans) n’a entrainé qu’une faible augmentation de l’endettement (+ 650 millions d’€ ).
  • l’autofinancement est de l’ordre de 82,6 %.
  • Le taux d’endettement baisse régulièrement ; il est passé de 0,81 en 1999 à 0,73 en 2002 puis 0,71 en 2003.

Air France est une des compagnies aériennes mondiales les moins endettées.

TOTAL EN 5 ANS
Comptes AF en euros
Comptes AF en Francs
Investissements
7 123 079 847 €
46 725 574 700 F
Autofinancement
6 237 856 977 €
40 934 528 460 F

Comptes AF en euros
au 31/03/1999
au 31/03/2000
au 31/03/2001
au 31/03/2002
au 31/03/2003
Investissements
1 032 079 847 €
1 381 000 000 €
2 040 000 000 €
1 470 000 000 €
1 200 000 000 €
Autofinancement
980 856 977 €
1 209 000 000 €
1 370 000 000 €
1 456 000 000 €
1 222 000 000 €
 
Comptes AF en Francs
au 31/03/1999
au 31/03/2000
au 31/03/2001
au 31/03/2002
au 31/03/2003
Investissements
6 770 000 000 F
9 060 000 000 F
13 381 522 800 F
9 642 567 900 F
7 871 484 000 F
Autofinancement
6 434 000 000 F
7 934 000 000 F
9 000 000 000 F
9 550 733 920 F
8 015 794 540 F

 

Selon les documents communiqués aux actionnaires et sur le site internet d’Air France, nous avons estimé la valeur patrimoniale d’Air France à partir de la valorisation de 1999 :

valeur mars 1999 + 2.778.759.998 €
total des investissements depuis 99 + 7.128.079.847 €

valeur de laquelle on déduit la vente d’actifs et l’augmentation des dettes :

cessions d’actifs - 1.675.482.521 €
augmentation dettes - 654.734.152 €

soit au 31/03/2003,une valorisation de 6.830.000.000 € ou 31 € par action.

Le travail des salariés ces 5 dernières années a permis à la compagnie d’autofinancer plus de 5,8 milliards d’euros d’investissement . Au cours du dernier exercice clos le 31 mars 2003, malgré la baisse du trafic suite aux attentats du 11 septembre 2001, la guerre en Irak, le SRAS, Air France a dégagé un cash flow opérationnel de plus de 1 milliard € soit 1500 € par salarié par mois .

La Direction utilise la nécessité d’autofinancer les investissements pour limiter les augmentations de salaire, avancements, promotions et revalorisation de filières. Les salariés n’obtiennent pas les augmentations de pouvoir d’achat auxquelles ils pourraient prétendre. Ils ne reçoivent même pas de participation ou d’intéressement.

Par contre, ils risquent de voir brader à bas prix (voire offerts en cadeaux) les investissements qu’ils ont financés par leur travail si l’action est valorisée autour de 14 à 18 €. Pour toute récompense, ils seront désormais soumis aux décisions d’actionnaires qui dans les prochaines années filialiseront, externaliseront les activités actuelles pour rentabiliser au maximum l’alliance SKY TEAM. Ces actionnaires, par les règles du marché, auront pris à bas prix possession d’un capital créé par les travailleurs... tout ça pour faire rentrer 1,3Md€ dans les caisses de l’Etat.

 Vendre la compagnie en dessous de 30 € correspond à une spoliation des salariés mais aussi des contribuables.

P.-S.

Bien sûr les analystes financiers et autres experts qui ont collaboré au gonflement de la bulle « internet et TMT » contesteront cette valorisation très terre à terre. Mais c’est ainsi que les salariés font leurs comptes. S’ils achétent une maison 500.000 F et l’agrandissent de 3 pièces pour 300.000 F, ils veilleront à la revendre au moins 800.000 F . Ils ne la vendront à un prix inférieur que s’ils ont des contraintes très fortes ou pour faire un cadeau. Aujourd’hui, Air France n’a pas ces contraintes fortes et ne doit pas être bradé par dogmatisme politique.

1 Message

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

PRIVATISATION
Pas d'autres articles dans la rubrique PRIVATISATION

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0