Accueil >ACTU >Tracts nationaux

IL EST ENCORE TEMPS DE BLOQUER LA CASSE DE NOS EMPLOIS ET DE NOS SALAIRES.

CCE Air France du 21 juin : UN CHANTAGE HONTEUX

IL EST ENCORE TEMPS DE BLOQUER LA CASSE DE NOS EMPLOIS ET DE NOS SALAIRES

lundi 25 juin 2012, par Bureau national .


La Direction d’Air France vient d’annoncer la couleur en CCE :

D’ici 15 jours, s’il n’y a pas la signature d’accords honteux qui mettent en pièces notre rémunération et augmente notre temps de travail, il y aura des milliers de licenciements secs !!!

C’est à un chantage scandaleux que se livrent MM De Juniac et Spinetta.

Chacun a compris maintenant que le seul but de cette annonce de 5000 « sureffectifs » est de faire peur, de faire pression pour que certains syndicats puissent justifier une signature indigne par le « soulagement d’avoir évité des licenciements secs ».

Depuis des semaines, dans de pseudos négociations, la Direction charge la mule pour augmenter les gains de productivité :

Suppression des coeff. d’ancienneté, augmentation des jours travaillés (perte de 3 jours d’hiver, de RTT et d’ABS15), réduction des avancements et des promotions,…..

Nous savons très bien qu’il n’y aura pas de Plan de départs volontaires chez les navigants, techniques comme commerciaux….et pour cause, avec 2 à 4% de croissance, même en réduisant les compositions équipages et en faisant effectuer plus d’heures de vol, ce sera difficile de faire passer la charge !

De même à l’Industriel où l’activité est en pleine croissance d’une année sur l’autre plusieurs cadres ont annoncé qu’il n’y aurait pas de départ chez les mécanos.

Par contre comme en 2008, la Direction refuse d’embaucher les apprentis, veut continuer à fermer des services, sous-traiter des activités pour que la croissance du 2e Groupe mondial se fasse en réduisant la masse salariale.

A la DGI   Orly, la Direction annonce la fermeture d’un hangar de la Division Avions, alors que l’on sous-traite les visites B747 et que la révision des A320 s’envole vers le Maroc.

A l’exploitation aérienne, des services supports sont en liquidation comme celui la cartographie, suite à la distribution de iPad aux navigants techniques.

Au Commercial France, la Direction compte bien continuer à faire passer une série d’activité vers BlueLink ou même ses filiales de Maurice ou Prague.

C’est tout cela, le « sureffectif » de la Direction. Rien à voir avec une baisse d’activité, bien au contraire.

AF/KLM a de grands plans de développement, en Afrique, en Chine, dans l’Océan Indien. L’année prochaine, c’est Alitalia qui va être entièrement racheté.

Mais pour toutes ces opérations, il faut du « cash », comme les 1.3 milliards qui ont servi l’année dernière à des investissements.

Le « cash », la Direction voudrait bien le créer en faisant passer à la moulinette nos emplois et nos salaires. C’est uniquement cela, Transform 2015.

Le gouvernement est toujours actionnaire ! Que compte-t-il faire face à une entreprise qui veut supprimer des milliers d’emplois pour financer sa croissance et satisfaire la Bourse ?

Rien n’est encore joué !!!!!

Nous avons encore 15 jours pour inverser le cours de choses. La dernière réunion de « négociations » est le 29 juin. Le dernier jour de signature prévu pour les accords de la honte est le 6 juillet.

Il n’y a aucune raison de subir le chantage et le climat de peur que fait régner la Direction.

Jeudi 21 juin, nous étions seuls, SUD Aérien à appeler à la grève, car nous savions bien ce qui allait être annoncé et qu’il est hors de question de se faire tondre comme des moutons.

Dans tous les secteurs de la Compagnie, des salariés ont fait grève. Des rassemblements ont eu lieu à Roissy, Orly, Toulouse.

Beaucoup ne nous ont pas suivi, voulant attendre les annonces ou en espérant une action plus large avec d’autres syndicats.

Maintenant, nous sommes à la fin de la dernière ligne droite.

Nous sommes évidemment prêts à répondre à toute proposition d’action de grève intersyndicale dans les 10 jours à venir pour inverser le cours des choses.

Nous avons seulement trois choses à dire aux autres syndicats :

  • 1/ Vous n’avez pas voulu vous mobiliser avec nous le 21 juin. Vous savez les attaques contenus dans les accords et avez testé l’arrogance de la Direction. Unissons-nous dans les jours qui viennent pour bloquer ces accords de la honte
  • 2/ Le principal syndicat de pilotes, le SNPL  , a dit qu’il soumettrait le projet d’accord PNT   à la l’ensemble des PNT   par voie de référendum :

Nous vous disons que la simple démocratie est que tous les salariés, sols et navigants commerciaux aient eux aussi connaissance du projet d’accord mis à signature et que eux aussi soient démocratiquement consultés par voie de référendum.

  • 3/ Enfin, rien ne presse, la Direction veut obtenir, dans la clandestinité et à la hussarde la casse de nos conventions et des accords RTT. Il ne peut pas être acceptable que des syndicats acceptent de mettre leur signature au bas de tels accords. S’il n’y a pas de signature le 6 juillet, la Direction sera obligée de prendre 15 mois pour négocier…et là, la peur aura tout le temps de changer de camp et un sérieux rapport de force se construire pour imposer non seulement le maintien de nos emplois et de nos salaires, mais bien plus, dans une situation de croissance la satisfaction de revendications que nous portons ensemble depuis des années.

LES SEULES BATAILLES PERDUES D’AVANCE SONT CELLES QUE L’ON NE MENE PAS

Bureau national 22 juin 2012

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux

Sur le Web

  • SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

    Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0