Accueil >Dossiers >MUTUELLE

Déclaration SUD Aérien lors de l’Assemblée Générale de la Mutuelle Nationale des Personnels Air France

mardi 22 mai 2012, par Bureau national .


La 2e résolution de l’ordre du jour d’aujourd’hui lie l’équilibre budgétaire 2012 du groupe « retraités et assimilés » avec la mise en place d’un projet triennal. De notre point de vue, il n’est pas souhaitable de lier ces 2 points qui sont totalement dissociables sauf à prendre en otage un équilibre budgétaire pour faire passer un projet structurel et nous demandons expressément à l’AG que le vote de ces 2 points soient dissociés.

Partie d’un barème progressif, ou chacun payait selon ses moyens, la cotisation des « retraités et assimilés » s’est vue transformée, plafonnée, perdant des tranches au fur et à mesure que le plancher montait pour arriver demain avec ce projet, à une cotisation d’environ 96 € concernant plus de 80 % des retraités, encadrée d’une surcotisation de 10 € pour aider les plus petites pensions ( inférieures à1200 €).

Avec la mise en place de ce projet, le niveau de cette cotisation moyenne provoquera le départ des plus faibles pensions pour cause de pouvoir d’achat et la conséquence directe sera de choisir une autre garantie qui à ce jour est externe à la MNPAF.

D’où la volonté de certains de mettre en place un autre niveau de prestation. Ce cahier des charges « essentiel santé » sera un niveau de soins inférieur pour les plus démunis, par volonté d’une « solidarité maitrisée » promue par certains comme le nec plus ultra, alors qu’en fait il ne s’agit que d’un ersatz de charité censé remplacer la solidarité mutualiste.

Pour ce faire , les arguments n’ont pas manqué :

  • « liberté de choix », comme si l’adhésion à la protection sociale était comparable au marché des téléphones mobiles. Aujourd’hui, il existe déjà un choix, il y a déjà 2 contrats mutualistes, la « garantie principale » qui est d’un haut niveau de prise en charge et la « garantie option » d’un niveau de protection supérieur, que déjà tous n’ont pas les moyens de souscrire. La conséquence de ce projet ne sera pas la liberté de choix mais la mise en place d’une mesure « confiscatoire » du même haut niveau de prestations pour tous.
  • « écart avec la loi Evin », qui avant ce détournement avait pour but de permettre aux anciens salariés de garder un haut niveau de protection et qui sert aujourd’hui à justifier une diminution des prestations.

Pour ce faire, les coups bas n’ont pas manqués :

  • refus de voter l’équilibre du budget 2012 à l’AG de novembre 2011 pour mettre la mutuelle en difficulté
  • participation de certains membres du Conseil d’Administration et du Bureau de la MNPAF pour mettre en concurrence la MNPAF. Les minutes du CE OA du 22 mars 2012 sont explicites de cette volonté.

La liste « Solidaires   » ne s’inscrira pas dans ce projet triennal et a demandé que celui ci soit dissocié de l’augmentation des cotisations 2012 « retraités et assimilés » que nous aurions votée pour ramener vers l’équilibre du budget 2012.

Dans l’hypothèse ou ce projet serait accepté, il vous faudra aller au bout de la démarche et pousser la cohérence jusqu’à modifier le nom de la Mutuelle Nationale des Personnels d’Air France en ajoutant un « s » à « Mutuelles des personnels. »

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0