Accueil >Dossiers >Archives >PRIVATISATION

POURQUOI NOUS DEVONS TOUJOURS
REFUSER LA PRIVATISATION D’AIR FRANCE !

mardi 21 janvier 2003, par Bureau national .


La direction - actuelle - nous propose une image de l’entreprise Air France privatisée comme future compagnie « Major » en Europe. AF se partagerait le marché aérien mondial des lignes internationales au sein d’une poignée de quelques alliances autour d’une poignée de Majors. Bref, un avenir radieux nous est promis ! Les salariés d’Air France échapperaient ainsi aux charettes de licenciements dans les compagnies aériennes privées … fin de parcours, ces dernières années, pour des dizaines de milliers de collègues américains, européens et français, notamment ceux d’Air Lib : on leur avait vendu les mêmes salades !

Quelles sont les lignes de force qui déterminent le transport aérien contemporain :

 Déréglementation du transport aérien : phase finale de la monopolisation par un groupe d’alliances internationales

A la fin des années 70 aux USA, des lobbies financiers américains font le constat de l’insuffisante rentabilité du transport aérien et enclenchent un processus de déréglementation qui va durer 25 ans et dont nous assistons aujourd’hui à la dernière phase. Des dizaines de compagnies aériennes et des centaines de milliers de suppressions d’emplois en seront la première conséquence. A la fin des années 90, seulement 10 Cies américaines se partageaient 87% du marché national. Aujourd’hui, le marché mondial du transport aérien international est partagé entre 3 grandes alliances (Sky Team, One World/British Airways, Star Alliance/Lufthansa, ). La tendance lourde est simple :
Les alliances ont une clientèle ciblée : celle des hommes d’affaires, la « haute contribution », qui rentabilisent les vols internationaux, épines dorsales des alliances. Les marchés régionaux (Europe, USA…) et les marchés « domestiques », sont de plus en plus dédiés à des Cies de 2e niveau (ex . Regional, City Jet, Alitalia pour Sky team) voire les fameuses « low cost » (Easy Jet, buzz…) caractérisées par un service à bord réduit à sa plus simple expression, des frais de personnel réduits au minimum, une flexibilité d’un personnel polyvalent ……et payé au lance pierres !

 Recherche de profits par les actionnaires privés : fonds de pensions et gouvernement d’entreprise

Les actionnaires privés, à l’exemple des fonds de pensions américains, deviennent les véritables décideurs de l’entreprise (le gouvernement d’entreprise) et exigent des taux de rentabilité de leurs capitaux qui, systématiquement et partout dans le monde ont inévitablement pour effet de réduire les coûts ….. pour augmenter leurs profit ! cette réduction des coûts se fait bien sûr sur le dos des salariés. En effet, la marge de profit moyenne des Cie aériennes est de 2% par rapport au capital investi. Rémunérer chaque année le capital au delà de 8% n’est possible qu’en pressurant les coûts, ce que font les « low costs ». Deuxième solution : payer les actionnaires au lieu d’investir sur les fonds propres … et s’endetter pour acheter des avions. Air France prend doucement ce chemin en « titrisant » une partie de sa flotte, c’est à dire en hypothéquant plusieurs avions comme garantie pour des prêts bancaires.

 Le transport aérien soumis au contexte géopolitique international

Les frais de carburant dans les charges d’exploitation des Cies aériennes sont énormes : ainsi, une plus que possible intervention de l’armée américaine en Irak impacterait le coût du baril de pétrole. Pour autant, les Cies sont couvertes par des assurances (75 à 80 %). Néanmoins, en cas de conflit, les conséquences sur la fréquentation des Cies aériennes sont prévisibles et risquent d’être encore un argument pour bloquer les salaires, voire pire !
Air France est la troisième compagnie aérienne mondiale pour le transport international de passagers, la quatrième pour le transport international de fret et le deuxième prestataire mondial d’entretien aéronautique. Pourquoi privatiser ?

 Quels sont les arguments qui justifient la privatisation ?

Après avoir dit qu’Air France n’a pas besoin d’échanges capitalistiques (prises de capitaux croisés entre compagnies), le président Spinetta affirmait le contraire quelques mois plus tard ! En fait, le seul argument est purement idéologique (le dogme libéral en économie, partagé par l’ex-gouvernement de la gauche plurielle et aujourd’hui par le gouvernement de droite). Ensuite, il est d’ordre économique, mais dans une perspective anti-sociale : les futurs actionnaires privés qui ne seront motivés que par la seule rentabilité de leurs capitaux investis, auront d’autant plus les mains libres pour externaliser, sous-traiter des activités entières, voire supprimer des emplois : ils trouveront toujours des arguments économiques pour justifier ces politiques anti-sociales. Ces arguments ne sont pas et ne seront jamais les nôtres !

 La privatisation d’Air France : un détournement de biens sociaux !

La spécificité d’Air France est de pouvoir autofinancer ses investissements à hauteur de 80 % ! C’est donc grâce au travail des salariés que cet autofinancement a été rendu possible. Le président Spinetta le reconnaît lui-même. Or, les investisseurs privés récupéreront cette excellente situation économique à leur profit. Les syndicats favorables à la privatisation (SNPL  , CGC….) prennent la responsabilité de cette spoliation du travail des salariés.

 Intersyndicale du 15 janvier (CGT  , CFDT  , FO, SUD Aérien, SNMSAC)

L’intersyndicale proposera des initiatives et actions concrètes à tous les personnels. Avant d’être présenté aux parlementaires, le projet de loi est d’abord soumis à l’examen du Sénat le 12 février. SUD Aérien propose à tous les agents de ne pas laisser les sénateurs et les parlementaires décider pour nous. La carte pétition va être relancée, plus de 12000 agents l’ont déjà signé. Le référendum des agents EDF sur la modification de leur régime de retraite, qui induit la privatisation, a été refusé par 60 % des votants. Le gouvernement et les syndicats d’EDF devront en tenir compte …faisons de même à Air France !

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

PRIVATISATION
Pas d'autres articles dans la rubrique PRIVATISATION

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0