Accueil >ACTU >Tracts nationaux

Le gouvernement instrumentalise les policiers comme briseurs de grève !

Grève exemplaire de nos collègues agents de sûreté !

jeudi 22 décembre 2011, par Bureau national .


Les agents des différentes sociétés assurant la sûreté aéroportuaire sont en grève et dans l’action depuis une semaine pour faire aboutir leurs revendications, pour l’essentiel une augmentation mensuelle brute uniforme de 204 € !

A ce jour, les patrons des boites de sûreté disent : niet !

Pourtant, il y a quelques mois l’activité Sûreté sur l’aéroport de Marseille qui était assurée par la société ASTRIA a été reprise par la société ICTS …. avec les salariés dont les salaires étaient supérieurs en moyenne de 200 € bruts à ce que prévoit la convention collective en vigueur.

MORALITE : ces entreprises de sûreté aéroportuaire se font de gros bénéfices depuis 2001, en imposant entre autres des conditions de travail souvent difficiles et des salaires minables à leurs salariés …. et l’exemple marseillais prouve qu’elles peuvent augmenter les salaires !

Un médiateur a été désigné par le gouvernement, pour autant les patrons concernés ne veulent rien lâcher et les entreprises donneuses d’ordre ( ADP, compagnies aériennes dont Air France ) ne daignent même pas participer à ces réunions.

 Le gouvernement instrumentalise les policiers comme briseurs de grève !

Cette décision est scandaleuse et digne des pires régimes autoritaires !

Le jeudi 22 décembre au matin, le gouvernement a fait remplacer les agents de sûreté en grève par des policiers de la Police de l’Air et des Frontières. Or, ces derniers ont reçu une formation en accélérée d’une demie heure avant la prise de poste et n’effectuent pas la palpation qui est une des tâches des agents de sûreté considérées comme essentielles !

Cela signifie que la « sécurité » et la « sûreté » qui est devenu l’unique credo gouvernemental n’est pas respecté. Ce qui compte pour le gouvernement, c’est de faire partir les passagers coûte que coûte … les élections approchent !

 Le gouvernement veut s’attaquer au droit de grève dans le transport aérien !

Le gouvernement annonce un projet de loi qui serait soumis au parlement fin janvier et qui serait largement inspiré par la circulaire de la Direction Générale du Travail de 2007, encadrant le droit de grève dans les services publics des transports terrestres réguliers de voyageurs.

En gros, la grève doit être annoncée 15 jours avant et certains salariés ( les conducteurs de train et aiguilleurs de la SNCF par exemple ) doivent se déclarer en grève 48 H avant !

Pour les de salariés des entreprises d’assistance et de sous-traitance aéroportuaire comme ceux des compagnies aériennes, ce sera une chape de plomb supplémentaire utilisée par les patrons pour intimider les salariés.

Répression syndicale, criminalisation du mouvement social, limites du droit de grève, réquisition de grévistes, utilisation de la police pour casser les grèves : la démocratie est en danger !

Nos collègues agents de sûreté montrent l’exemple : il est temps de revaloriser notre pouvoir d’achat qui se fait grignoter mois après mois ; il est temps de répartir autrement les richesses produites par le travail … il est temps de se mobiliser !

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux
Mots-clés

Sur le Web

  • SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

    Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0