Accueil >Dossiers >RETRAITES

Retraites : un affrontement inévitable

jeudi 2 janvier 2003, par SOLIDAIRES .


Le gouvernement l’a annoncé à plusieurs reprises, l’année 2003 sera celle de la réforme des retraites. Il faudrait plutôt parler de contre-réforme, au vu des propositions gouvernementales et patronales. Les premiers touchés seront les fonctionnaires. Ainsi, le secrétaire général de l’UMP, Philippe Douste-Blazy s’est prononcé pour une durée de cotisations de « 40 ans pour tous », position que le Premier ministre a confirmé au président de la CGPME, le patronat des petites entreprises. Au nom de « l’équité », il s’agira d’essayer d’appliquer aux fonctionnaires les mesures injustes qui ont déjà touché les salariés du privé. L’alignement se ferait par le bas et la dégradation de la situation des salariés du privé serait entérinée et étendue aux fonctionnaires puis, par la suite aux autres régimes spéciaux (SNCF, EDF...). Mais les projets gouvernementaux et patronaux ne s’arrêtent pas là. Le viceprésident du Medef  , Guillaume Sarkosy, frère du ministre de l’Intérieur, préconise une augmentation de six à sept années de durée de cotisation dont seraient cette fois victimes tous les salariés : ceux du privé comme ceux du public. C’est une régression sociale d’ampleur qui se prépare.

D’autres choix sont pourtant possibles pour maintenir le niveau actuel des retraites par rapport aux salaires. Ils supposent de lever le tabou de l’augmentation des cotisations patronales. Il s’agit avant tout d’un problème politique, celui d’un partage de la valeur ajoutée, de la richesse produite par les entreprises, qui doit être plus favorable aux salariés. Cette solution est parfaitement envisageable : les profits des entreprises n’ ont fait qu’augmenter depuis un quart de siècle. Des marges de manœuvre importantes existent donc. Le problème n’est donc fondamentalement pas financier. Pour mettre en échec les projets gouvernementaux et patronaux, c’est une mobilisation de l’ensemble des salariés du privé et du public qu’il faut mettre en œuvre. L’affrontement s’avère aujourd’hui inévitable. Il est de la responsabilité des syndicats de le préparer dans l’unité. L’Union syndicale-G 10 Solidaires   est prête à s’engager dans ce combat ! Elle participera aux manifestations du 1er février sur ces objectifs.

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

RETRAITES
Pas d'autres articles dans la rubrique RETRAITES

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0