Accueil >ACTU >Tracts nationaux

CCE : liquidation avant fermeture ?

jeudi 30 juin 2011, par Bureau national .


Le 1erJuillet se déroule une session du CCE avec comme ordre du jour le redressement du CCE, Plan 2011 - 2014.

  • concrètement : le CCE est dans une situation financière catastrophique, de l’ordre d’au moins 20 millions d’€ de déficit.
  • le projet du bureau du CCE ( uniquement CGT   puisque FO, CGC et CFDT   n’ont pas pourvu les postes malgré la pseudo « alliance » entre eux ) est donc de vendre une partie du patrimoine, dont la globalité est estimée aujourd’hui à environ 120 millions d’€ :

Le bâtiment Latitude et le centre Technique de Maintenance du CCE à Orly ; Lomergat ; camping de Guidel ; Salles sur mer ; Erdeven ; Villas d’Arene ; Juzet d’Izaut , Theneuille , Treberon ; Lelex , Karadunnec ; Pessat Villeneuve ; Prasloup ; Le Banchet ; Rastat … et certains syndicats voudraient y ajouter Arbonne et Lassy !!!

  • ce qu’il ne faut surtout pas oublier : si le CCE en là aujourd’hui, la responsabilité en incombe d’abord et avant tout aux élus PNT   du SNPL   Alpa du CE Opérations Aériennes (CE.OA ) qui ont imposé « l’inversion des flux » ces dernières années, c’est à dire qu’ils ont remis en cause la répartition solidaire de la subvention globale versée au CCE par Air France ( 3,1 % de la masse salariale PS + PNC   + PNT   ).
  • ce qui a motivé cette inversion des flux, c’est essentiellement un repli corporatiste et égoïste d’une partie des salariés les mieux payés de l’entreprise ; remettant en cause le « pot commun » solidaire d’une subvention globale CE/CCE qui arithmétiquement bénéficiait aux plus petits salaires d’Air France.
  • l’inversion des flux signifie l’autonomisation du CE.OAvis-à-vis du CCE. Or, des accords ont été passé entre le CCE et le CE. OA ces dernières années, pour que le CE.OA participe néanmoins, solidairement, au financement des activités centralisées du CCE ( Vacances, colo …) au bénéfice de tous et de toutes. Aujourd’hui, le bureau du CE.OA ne paie toujours pas ses dettes au CCE sous de multiples prétextes : il s’agit d’environ10 millions d’€d’après le CCE !!!
  • Les syndicats« représentatifs » pour l’instant ( CGT  , FO, CGC, CFDT  , UNSA   ) se sont donc réunis - sans inviter SUD Aérien bien sûr - ainsi queles 8 secrétaires des 8 CE pour décider de la vente d’une partie du patrimoine du CCE !Seul le secrétaire du CE informatique s’est prononcé contre, le secrétaire du CE.OA n’a pas pris part au vote ( NPPV ), ce qui est logique puisqu’il n’en a plus rien à cirer du CCE !… / …
  • Le SNPL   Alpa ( et ses alliés des syndicats PNC   du bureau du CE.OA : SNPNC  -FO, UNAC  -CGC, UNSA   ) est donc en train de gagner la partie de bras de fer qu’il a engagée dès 1997, à savoirs’extraire du CCE et balancer par dessus bord la solidaritéinhérente au « pot commun » de la subvention, puisque lesPN pèsent 36 % des effectifs globaux AF pour plus de 45 % de la masse salariale totale AF ( grâce aux salaires des pilotes ) !
  • Non content d’avoir largement participé au sabordage du CCE, le SNPL   Alpa est prêt maintenant à trahir ses alliés des syndicats PNC   puisque ce premier syndicat de pilotes a revendiqué il y a quelques mois la création …d’un CE spécifique PNT  , avant d’abandonner ce projet … mais l’hameçon est lancé !
  • Pour obliger le CE. OAà payer ses dettes : un seul recours, celui des tribunaux ! Une motion devait être soumise aux élus du CCE lors de la session du 13 mai, pour mandater le secrétaire général pour soutenir une action en justice … avant que le bureau ( CGT   ) ne retire ce point de l’ordre du jour …. Pour quelle raison ?

ce qu’en pense SUD Aérien :

  • Cela fait des années ( depuis 1997 ) que le SNPL   Alpa mène sa stratégie pour s’extraire du CCE et du principe solidaire du « pot commun » de la subvention attribuée au CCE et au CE …
  • cela fait des années que les principaux syndicats d’AF reculent systématiquement devant le chantage et la pression exercées par le SNPL   Alpa, cela fait autant d’années que la direction s‘en lave les mains …
  • le patrimoine du CCE est le bien commun de l’ensemble des salariés de l’entreprise, constitué génération après génération …
  • … en admettant que la vente partielle du patrimoine soit une conséquence inévitable de la situation financière du CCE, le bureau et les élus du CCE, l’ensemble des syndicats devraient se réunir en table ronde et déciderd’une large consultation de l’ensemble des personnels, en communiquant les information essentielles à la compréhension du problème.
  • par ailleurs, alors que des négociations avaient commencé avec la direction il y deux ans pour l’intégration AF des personnels CE et CCE, ce projet est tombé subitement à l’eau … or, le bureau du CCE prévoit également un « plan social » !!!
Il est encore possible d’inverser ce processus mortifère contre le CCE, il faudrait pour cela une mobilisation générale de tousles syndicats pour imposer au SNPL   Alpa et à la direction d’Air France :

Décider d’un accord majoritaire pour revenir à une répartition solidaire de la subvention CCE/CE suivant les articles L. 2232-12 et L. 2327-16 du Code du travail, pour sauver les activités sociales et culturelles du CCE, dans l’intérêt de tous les salariés, avec maintien des mêmes tarifs dégressifs au bénéfice des actifs, des conjoints et des retraités.

  • Imposer l’intégration de l’ensemble des salariés CE et CCE au sein d’Air France !

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0