Accueil >ACTU >Tracts nationaux

CCE : qui veut gagner des millions ?

jeudi 24 février 2011, par Bureau national .


La campagne électorale fait rage autour du CCE : nous assistons à un drôle de spectacle :
Trois syndicats ( UNSA  , CFTC, CGC ) vous font des promesses de banquiers :
« votez pour nous, c’est voter pour votre argent ! », « retrouvez votre argent », « 37F, une ligne qui va vous rapporter gros »…

On dirait des courriers publicitaires d’organismes de crédits ! Les mêmes qui vont nous distribuer des millions (?) tirent à vue sur un CCE « en perdition », « au bord de la faillite », « géré n’importe comment »… plus démago tu meurs !

MENTEURS : ils affirment vouloir « redistribuer » les 1500 € en moyenne de subvention par agent … or ce n’est PAS POSSIBLE à moins de FAIRE DISPARAITRE l’ensemble des activités CE et CCE : vacances familiales et colo. avec les tarifs différenciés suivant les revenus, médiathèques, billetteries, restaurants, arbre de Noël, etc …

FOSSOYEURS : dans l’hypothèse des CE et CCE rayés de la carte - par des syndicalistes ???? - alors la direction d’Air France ne serait en aucune façon légalement obligée de maintenir une subvention égale à 3,1 % de la masse salariale !

Alors, de quoi s’agit-il réellement ?

… de la mort programmée des activités sociales et culturelles du CCE, essentiellement les séjours vacances familiales et vacances subventionnés et dont les tarifs sont progressifs ou dégressifs suivant les revenus des agents, des médiathèques, de l’ASAF   et des restaurants gérés par les CE …

Pourquoi une « mort programmée » ?

Parce que certains syndicats annoncent clairement la nécessité de mettre fin à ces activités, gérées et mises en œuvre dans un esprit solidaire.
Il s’agit d’abord du principal syndicat de pilotes, le SNPL   Alpa qui est à l’origine du projet de faire disparaître ces activités du CCE. Ce syndicat aux manettes du bureau du CE Opérations Aériennes est cité en exemple par l’UNSA  , la CFTC, la CGC.

Que veulent faire ces syndicats après les élections ?
  • Vendre le patrimoine du CCE … a-t’on demandé l’avis des salariés ?
  • Licencier une bonne partie des salariés du CCE par la mise en œuvre de PDV … financés comment et par qui ? … avec l’argent du patrimoine ?
  • Supprimer à terme les activités vacances familiales et vacances jeunes du CCE, avec les tarifs dégressifs qui bénéficient aux plus petits salaires,
  • donner la gestion des restaurants du personnel gérés par les CE à des sous-traitants qui ont comme principe de virer tout le monde en arrivant … alors que la bataille pour l’embauche des salariés CE et CCE au sein d’Air France, promise par le président Spinetta a été globalement abandonnée par le « non mouvement syndical » d’Air France,
  • mise en place de chèques vacances, chèques de rentrée scolaire, etc … sur le même principe appliqué par le bureau du CE Opérations Aériennes ( CE.OA ) …

Les chèques ? A priori, tout le monde peut avoir envie de recevoir des chèques-vacances, des chèques de rentrée scolaire … Mais, ce que ces syndicats oublient de vous dire :

  • les chèques vacances attribués par le CE. OA sont du même montant pour tous les salariés : l’agent au sol en A7 touche le même chèque que le Commandant De Bord en fin de carrière, or l’équité et la solidarité devrait au contraire subventionner plus les chèques bas salaires et d’autant moins les hauts salaires  !
  • le CE. OA qui représente environ 38 % du personnel « pèse » 45 % de la masse salariale, du fait des salaires des pilotes. Or, le SNPL   Alpa ayant imposé l’inversion des flux, les pilotes - et donc le CE. OA - sont sortis du pot commun de la subvention globale CE/CCE versée par Air France, subvention qui constitue de fait un salaire différé des agents.
  • Cette inversion des flux à généré des conséquences dramatiques au niveau financier pour le CCE : près d’un tiers de ressources en moins pour le CCE !

Ainsi, la philosophie du SNPL   Alpa et ses alliés du CE.OA ( SNPNC  -FO, UNAC  -CGC, CFTC, UNSA   ) est cohérente :

Ils veulent imposer pour les CE et le CCE ce qu’ils ont imposé par ailleurs : la moitié de l’intéressement qui était uniforme est devenue proportionnelle aux salaires sous la pression du SNPL   Alpa, de même les hauts salaires sont plafonnés pour les cotisations Mutuelle …
Bref, plus tu gagnes, plus tu gagnes !

Relevons également l’article de La Tribune, journal économique, signé par J.C. Filippi secrétaire du CCE et élu FO, qui propose de liquider le CCE pour en faire une « Société anonyme CCE Air France » … article dont l’inspiration est à chercher du côté de la direction et de ceux qui font campagne contre le CCE via Le Figaro !!

Face aux fossoyeurs, que propose SUD Aérien en urgence ?
  • répartition solidaire de la subvention globale versée par Air France, Pour ce faire, il faut un accord majoritaire des syndicats ( il faut que les signataires pèsent plus de 30 % aux élections ) suivant les articles L.2232 -12 et L.2327 - 16 du Code du travail : c’est POSSIBLE !
  • La direction doit maintenir en niveau la subvention forcément altérée par la baisse constante des effectifs.
  • des Vacances enfants et familles subventionnés :
    Maintien des séjours vacances à des prix raisonnables pour tous et largement subventionnés pour les bas salaires, c’est-à-dire des tarifs différenciés suivant les revenus.
  • Maintien des Médiathèques et activités subventionnées ( billeteries … )
  • Protéger et développer l’ASAF   :
    Maintenir et augmenter les versements du CCE à l’ASAF  , notamment pour les gymnases et salles de sports, et les activités des clubs.
  • Intégrer comme il était prévu les personnels CE et CCE au sein d’Air France.
  • Quel que soit le prochain bureau du CCE : engagement immédiat de tous les syndicats auprès de tous les personnels sur une large consultation préalable à toute décision de vente du patrimoine, qui est un bien commun à tous les salariés !

Le Bureau National

Articles les plus récents
Dans la même rubrique

Tracts nationaux

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0