Accueil >Sections >Informatique Air France

DSA : Etat des lieux et perspectives

Urgence : Agir pour l’emploi
L’avenir est entre nos mains

mardi 6 juillet 2010, par SUD Aérien Informatique .


 REGION PARISIENNE :

Depuis le projet LATITUDE en 2004, on constate qu’il y a un phénomène de Ola dans l’activité DSA [1] puisque les réalisations sont toujours nettement supérieures aux prévisions. Dans le même temps les effectifs Air France régressent de façon hallucinante suite au non remplacement des départs. L’augmentation d’activité bénéficie forcément aux sociétés de sous-traitance.

Cela entraine une perte de savoir-faire sur nos applications et nos produits. Le vieillissement de la population de salarié-e-s Air France hypothèque un avenir durable pour l’informatique interne.

Revendication Sud Aérien : Il faut embaucher massivement en Région Parisienne et en priorité nos sous-traitants qui détiennent les savoir-faire.


 TOULOUSE :

Seul site qui n’a pas bénéficié du surplus d’activité DSA [1] sur les 6 dernières années. Situation critique car l’augmentation de la sous-traitance est aussi forte qu’ailleurs. La question des emplois internes et de la pérennité du site est clairement posée. Toulouse La Barigoude est le site DSA [1] le plus fragilisé après le passage du projet Latitude et avec la mise en place de l’informatique combinée. Aucun projet majeur, aucune mission visible dans le projet d’informatique combinée. Aucune perspective de développements dans le domaine des nouvelles technologies.

Revendication Sud Aérien : Maintenir une activité DSA [1] significative sur le centre en équilibrant les engagements du plan industriel : Il faut développer l’activité et les emplois DSA [1] à Toulouse en embauchant en priorité nos sous-traitants.


  VALBONNE :

Divergence entre l’activité prévisionnelle et celle réalisée. Le fort décollage des développements est couplé à un phénomène de Ola. Le site bénéficie de la localisation des projets majeurs.

Dans le même temps les effectifs se stabilisent. Donc ceux-ci ne peuvent pas couvrir l’augmentation d’activité. Cette augmentation bénéficie là encore à la sous-traitance.

Le vieillissement de la population guette les développeurs internes Air France.

Revendications de Sud Aérien : Il faut développer les embauches et capitaliser les savoir faire à Valbonne. .


En conclusion, aujourd’hui les Rêves et les actes de nos dirigeants sont de réduire l’activité développement à la DGSI   [2] . Mais les faits sont têtus car la DGSI   [2] n’arrive pas à couvrir les besoins croissants liés à la demande des directions utilisatrices. L’émergence des technologies nomades et des systèmes experts accentue les besoins d’innovation. Nos dirigeants ne doivent pas rester le nez collé sur leur calculette de plan de rigueur mais bien être aptes à relever le défi de ce qui fait l’essence de nos métiers.

 Sud Aérien revendique de :
  • -Faire le bilan sans complaisance des progiciels,
  • Former les salariés en interne sur les technologies nouvelles,
  • Conserver en interne Air France les savoir-faire techniques et fonctionnels,
  • Réduire de façon significative le recours à la sous-traitance,
  • Embaucher pour remplacer et rajeunir les équipes par un apport de sang-neuf.

Notes

[1Direction des Solutions Applicatives

[2Direction Générale des Systèmes d’Information

Mots-clés

SPIP | Copyright © 2002 - 2012 SUD Aérien.org | Conception et habillage snoopit31

Mentions légales| squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0